51 LOGEMENTS A CORMEILLES-EN-PARISIS

Il s’agit d’un projet de 51 logements en accession situés au 15 rue Vignon à Cormeilles-en-Parisis (95 240).

Le terrain objet du concours , se situe en plein centre de la ville de Cormeilles-en-Parisis.

Cette situation exceptionnelle, quasiment à mi-chemin entre la Mairie et la gare SNCF, lui confère tous les attraits de la vie urbaine. Cependant nous nous y trouvons au calme, dans la verdure, au sein d’un quartier de faible densité.

Notre projet se devait évidemment de respecter cette atmosphère, de prolonger cette qualité de vie en travaillant à la même échelle que l’environnement urbain immédiat. Il se devait de valoriser l’identité du quartier et même la renforcer dans le respect de son cadre bâti et végétal. Et il nous fallait d’autant plus concilier habitat et végétation qu’il s’agit du site sur lequel se trouvaient les services municipaux des espaces verts.

L’enjeu majeur de ce projet, consistait à concilier

D’une part :

  • Les demandes de la Ville exprimées dans le règlement du concours,

Avec d’autre part :

  • Une composition urbaine de type « village », verdoyante, conviviale,
  • Une architecture qui permette en même temps le bien-être individuel et le vivre-ensemble social.

Localisation : 15 rue Vignon, 95 240 Cormeilles-en-Parisis.

MAITRE D’OUVRAGE

CAPELLI

DATE : 2020

CONCOURS en cours

GREEN EKO AU PRE-SAINT-GERVAIS

Il s’agit d’une opération de 69 logements au Pré-Saint-Gervais.

Elle se compose de 39 logements en accession, 12 en social et de 18 studios dédiés à une résidence sociale.

Localisation : 8-12 rue Jean-Baptiste Sémanaz, 93 310, Le Pré-Saint-Gervais.

MAITRE D’OUVRAGE

GROUPE EDOUARD DENIS

DATE : 2020 avec une livraison en 2022

MONTANT DES TRAVAUX :

5 449 000 € HT

Dans le cadre du projet du 8-12 rue Jean-Baptiste Sémanaz, nous avons évidemment travaillé à partir des exigences inscrites dans le PLUI, qui ont orienté nos réflexions de façon prioritaire. Mais nous avons également souhaité :

  • Concevoir un lieu de vie agréable et donc mettre l’architecture au service des futurs habitants des logements conçus pour cette opération.
  • Contribuer par ce projet à un environnement de qualité pour les gervaisiennes et les gervaisiens, en leur offrant un bâtiment aux programmes divers.
  • Produire un projet aux vertus environnementales de haut niveau, non seulement en termes de performances énergétiques et d’utilisation d’énergies renouvelables, mais aussi en termes d’usage, avec un jardin partagé sur la toiture de l’un des bâtiments.

Volumétries, toitures

  • Les trois parties du bâtiment possèdent des volumétries assez simples, couronnées par des toitures terrasses.
  • Le bâtiment sur rue est en retrait au R+3 selon les préconisations du PLUI. La partie supérieure de sa façade sur rue, entre le R+1 et le R+3, se trouve en retrait de l’épaisseur d’une terrasse par rapport au nu de sa partie inférieure, de façon différenciée. Ceci crée une animation de la façade, évitant un linéaire à l’uniformité monotone et induisant des jeux d’ombre et de lumière intéressants car cette façade est orientée plein Sud.
  • La toiture du bâtiment sur rue reçoit de panneaux photovoltaïques.
  • La toiture du bâtiment en cœur d’ilot supporte un jardin partagé dans lequel les occupants pourront se livrer à des cultures d’agrément (potager, fleurs, par exemple).
  • De nombreux balcons devant les séjours, offrent un attrait supplémentaire pour les habitants en termes d’usage. Ils protègent aussi les séjours situés en-dessous contre un ensoleillement intense en été, tout en laissant le soleil réchauffer les appartements pendant l’hiver. Leurs garde-corps sont en métal découpé au laser, assez pleins pour éviter de voir les éléments que les habitants pourraient accumuler sur ces espaces extérieurs.

Aspects environnementaux

Le PLUI indique des niveaux d’exigence élevés en matière environnementale. La certification NF HABITAT HQE doit s’appliquer à tous les logements de l’opération, ainsi que la labellisation Energie Positive et Réduction Carbone E+C- (niveau E3CI).

De ce fait, la conception du projet a intégré les dispositifs requis pour respecter ces demandes : épaisseur de l’isolant, panneaux solaires en toiture du bâtiment sur rue, etc.

La gestion des eaux pluviales a été étudiée par un hydraulicien, qui a prescrit une noue au Nord de la parcelle.

Pour satisfaire aux exigences du PLUI concernant le biotope, soit 20% au minimum de la surface du terrain, nous avons implanté un jardin partagé sur la toiture du bâtiment en cœur d’ilot, En outre, des jardins pour les logements du rez-de-chaussée et des jardinières plantées sur la dalle supérieure du parking, nous permettent de trouver les surfaces requises. (Label Eiffinature)

Logements Zac de la Tuilerie – Yutz

Cette opération de 47 logements comprend quatre maisons de ville à l’Ouest de la parcelle, face au jardin public en création, un plot de 16 logements en R+3+attique, et un bâtiment de 27 logements  en R+4+attique.

De cette façon, la gradation des volumes, du plus bas à l’Ouest vers le plus haut à l’Est, exigée dans le cahier des charges de la ZAC, est respectée.

Infos complémentaires

Maitre d’ouvrage :
Stradim
Date :
2019-2021
Montant des travaux :
3 740 000 € HT

Extension de la galerie commerciale de Noyelles-Godault

Décoration de la place du Belvédère et du Food-court

Dans le cadre de l’extension-restructuration de la galerie commerciale de Noyelles-Godault pour Immochan-Ceetrus, conception et réalisation de la décoration de la place du Belvédère et du Food-court.

Institut Médico-éducatif à Le Perreux-sur-Marne

Etablissement destiné à fournir une éducation et des compétences professionnelles à une soixantaine d’enfants et adolescents handicapés atteints de déficience intellectuelle.

Maîtrise d’Ouvrage : APOGEÏ 94

Budget travaux : 5 000 000 € HT

Date : 2018 – 2021

Statut : lauréat du concours

Noyelles-Godault – Extension-Restructuration du Centre Commercial Auchan

Extension-restructuration (de 26 000 m2 à 41 500 m2) de la galerie commerciale.

Création en outre d’une Grande Surface Commerciale de 7 000 m2.

Extension du parking à 3 383 places.

Maîtrise d’ouvrage : IMMOCHAN – CEETRUS

Ouverture  novembre 2019

Budget : 59.000.000 € H.T.

 

Sur la base d’une conception initiale faite par la société Outsign Architecture, nous avons été appelés par Immochan pour reprendre la mission d’architecte, des études (APD, PRO, DCE) à  la  livraison  des  ouvrages, en fonction des contraintes indiquées par la maîtrise d’ouvrage.

 

Station d’épuration des Grésillons

Dans cette opération gagnée en association avec HB Architectes, l’agence Farel a conçu et réalisé le bâtiment d’exploitation (illustré ici), les bâtiments des biofiltres et un bâtiment technique abritant les tamiseurs et les décanteurs lamellaires.. Le bâtiment d’exploitation a un espace de surveillance en position de vigie donnant sur l’ensemble de la station et abrite des laboratoires, des bureaux, des espaces de réunion et des ateliers. Une grande galerie en double hauteur orientée vers les bâtiments techniques distribue tous ces espaces. Les biofiltres trouvent place dans un ouvrage de 242 m de long, 37 m de large et 11 m de haut.

Infos complémentaires

Maitre d’ouvrage :
SIAAP
Date :
2007
Montant des travaux :
150 M € dont bâtiments et Génie Civil 75 M €
Statut :
Lauréat du concours

Logements ZAC Biancamaria – Vandoeuvre-lès-Nancy

Il s’agit d’une opération de 30 logements au sein de la ZAC Biancamaria à Vandoeuvre-lès-Nancy. Le programme mêle habitat collectif et intermédiaire : un batiment collectif sur rue, trois intermédiaires et un bâtiment en fond de parcelle dit « la maison dans le jardin ».

Infos complémentaires

Maitre d’ouvrage :
Demathieu-Bard Immobilier
Date :
2014-2018
Montant des travaux :
2 431 000 € HT

Station d’épuration à Valenton

Pour le projet d’extension de l’usine d’épuration de Valenton relatif au traitement des boues nous avons fait le choix d’un ensemble architectural qui donne une image unique et forte, perçue furtivement depuis les rames du TGV passant le long du site. Nous avons cherché non pas à distinguer plusieurs bâtiments (ce qui rendrait la perception de l’espace plus difficile), mais un seul que l’on pourrait voir de loin et rapidement repérer et identifier. D’où le choix d’un revêtement de façade noir, avec des parties en inox poli et un jeu d’éclairages de couleurs. Un travail paysager sur la ballastière visait à intégrer harmonieusement l’ensemble à son environnement.

Infos complémentaires

Maitre d’ouvrage :
SIAAP
Date :
2002
Montant des travaux :
120 000 000 €
Statut :
Concours